Chapitre I:

Le Tribunal est une gigantesque métropole, tout dans cette cité est démesuré. Des grattes-ciels, aux voies de circulation, en passant par les véhicules eux-mêmes, tout semble être façonné par les délires d'un cerveau, ou plutôt d'une innombrable foule de cerveaux, dont la lucidité a vacillé dans les bas-fonds ineptique de l'imagination. Le plus grand monument est le gigantesque Tribunal des Flas Grand De l'Ir, institution suprème où la vie wiwilandaise ne concernant ni le travail ni la religion est mesurée, jugée et définie.

Dans un endroit sombre de ce bâtiment, un messager portant sous sa veste une petite envellope s'avança vers un individu, caché sous sa cape sombre. Il tapa sur l'épaule de ce dernier avant de lui glisser, dans la poche l'envellope, et à l'oreille ces mots, tout en braquant discrètement un pistolet dans les flancs :

- "Que dit un bonhomme de neige quand il rencontre un autre bonhomme de neige?"

- "Euh" répondit tout surpris l'homme, "Ça sent la carotte!"

- "De la part du Grand Troll!" répondit l'énergumène en remettant son arme dans l'étui caché sous sa veste, et il partit à travers les ruelles de la ville.

Ce genre de scène n'étaient pas rares, mais celle-ci fut un instant décisif, conséquence directe de ce qui nous interesse. L'encapuchonné mit quelques instants à ce remettre de sa surprise, puis partit dans les toilettes publiques les plus proches, s'enferma dans un des cabinets, et entreprit d'ouvrir la lettre. Une fois lut, il tira la chasse et la noya dans les égouts de la ville. L'excitation se peignit sur son visage, il fouilla dans ses affaires et sortit son téléporteur Ach'Gé Wails. La salle se déforma et l'individu apparut dans une salle plongée dans le noir. Les seules autres personnes présentes dans cette pièce étaient deux gardes nyctalopes et un cadavre qui n'avait jamais trouvé la porte.

- "Laissez moi passer, je suis convoqué." Dit-il à l'un des gardes dans un souffle

- "Euh oui d'accord mais je suis nouveau, je sais pas encore bien comment marche cette porte voyez vous", lui répondit ce dernier.

- "Ecartez vous, elle ne marche que grâce à l'intervention du Dieu du Flood, qui l'ouvre."

- "Attendez vous voulez dire que ce Dieu que je suis obligé de prier tout les jours n'est qu'un vulgaire portier?" Répondit le jeune garde, les yeux comme ces gâteaux qu'on a laissé trop longtemps au four et qui finissent par éclater. Sauf que ce fut l'encapuchoné qui éclata:

- "Rah mais c'est pénible, si on peut même plus faire de la propagande avec la religion du Flood et conduire les wiwilandais comme des moutons, je ne sais pas où l'on va...."

- "Mais vous venez de dire que vous vouliez entrer, et moi je dois rester ici."

Le maître de cérémonie, par ce que c'en était un, même si à moitié étouffé dans sa capuche, poussa un soupir désespéré, et le garde avec. Il se positionna devant l'entrée, sous le capteur de mouvement et la porte s'ouvrit en grand, révélant une salle ronde, meublée d'une grande table ronde, de lustres rond et de chaises tout ce qu'il y a de moins rond. Autour, une vingtaine d'encapuchonés décapuchonés attendaient patiemment que la séance ne s'ouvre.

Une fois tout le monde assit à sa place, le seul humanoïde à être en rouge, celui que l'on appelle le Grand Troll, recherché par tout les modos pour récidive floodistique, hors-sujet répétitif, détournements récurrents de topics et injures à personnel en service, se leva et dit solennellement :

- "Mes frères, bon je vais être bref par ce que j'ai une séance de ciné tout à l'heure, et que j'ai pas envie de rater le début. Bon j'en reviens au pourquoi de cette convocation exceptionnelle. Nous avons enfin reçut les armes de destructions massives, que nous avions achetés à la planète USA (une planète paranoïque, qui doit ses initiales au nom de son gouvernement: Union Symptomatique d'Anti-Mal). C'est le moment mes soeurs de lancer notre Grande Revolution ! Nous allons renverser toutes les tentacules de Wiwi et du Numéro I."

Il y eut un murmure dans l'assemblée, personne n'avait jamais entendu parler de ce Numéro I, mais tous finirent par applaudir et hurler de joie.

- "Oui car nous savons de source sûre, que Wiwi n'est que le Numéro II de cette planète ! C'est le Numéro I qui tiens les rènes de ce gouvernement de cenSSeur faSSistes ! Nous le démasquerons !" Il leva son poing, qu'il abbatit promptement sur la table de marbre, ce qui eut pour effet premier de saisir l'attention, et dans une autre mesure de lui faire cracher un hurlement qu'il déguisa tant bien que mal en outil réthorique. " AAAAAAAAH'Tention, nous ne pouvons échouer ! Nous traquerons jusqu'au petit grain de poussière manipulé par ce Tyran ! Lancez vos offensives, comme prévu à chaque bilan de nos réunions. Respectez tout les traits de vos plans. Je veux la tête de cette imonde créature du mal." Il se frotta la main et déclara soudainement : "Sur ce ma femme m'attend, elle est folle d'El Hija Woud, et comme c'est son dernier flim, je suis obligé d'y aller. Ah, monde de merde..."

Les membres du conseil de la terrible et influente secte du Flood se levèrent comme un seul homme schozophrène, et rentrèrent chez eux, la tête remplie de plans visant à mettre à bas l'Empire Wiwilandais.

à suivre...