Lettre n°1:

Messieurs, mesdames,
Je tenais à vous faire part de ma scincère admiration envers cette superbe rédcaction qui, dans une frivolité mesurée, fait l'éloge de notre comunauté bien aimée, dans un language digne de notre belle france. N'ayant aucune information a propos d'éventuel évènement qui pourraient se passer dans notre beau pays, j'ai décidé d'être franc, d'aller droite au but, en un mot comme en cent, je vais être honete, je n'irais pas par quatres chemins : MERCI, merci, et encore merci pour votre présence, et surtout, pour votre travail. Sur ce, je vous prie d'agreer, à vous rédacteurs de Poney-Mèche Club, le magazine de tout les passionés de coiffure pour cheveaux, l'expression de ma plus sincère, de ma plus amicale considération. Aère Ventel



Réponse de la rédaction:

Bonjour,
Et merci pour cette lettre qui réchauffe nos coeurs, malheureusement ce magazine est encore secret pour les lecteurs de la Gazette de Wiwiland. Nous tenons à cette discretion pour des raisons....d'éthiques morales. La prochaine fois, entrez la bonne adresse.
Merci, et au revoir


-----------

Lettre n°2:

Bonjour,
Voici une petite chanson que j'ai composé pour me faire connaître:

Quitte à tout prendre prenez ma spontanéité et mon besoin d'évoluer,
Ma volonté et mon besoin d'exister ça s'est déja fait ,
Et même jusqu'à ma vie privée
De toute façon au point ou j'en suis ,
Je veux pas vendre mon âme au grand avatar,
Avec lui on peut pas s'arranger,
Puisqu'avec les FPIA rien n'est négociable, mais vous n'aurez pas,
Ma liberté de changer d'avatar.


Et que ça vous donne bonne conscience, mais vous n'aurez pas,
Ma liberté de changer.

Ma liberté de changer.


J' peux vider mes pensée,
Ca fait longtemps qu'elles sont troublées,
perdre ma volonté j'en suis capable, mais vous n'aurez pas,
Ma liberté de changer.

Quitte à perdre notre liberté,
Pour que les caisses des FPIA soit renfloué,
Je garde ma liberté d'évoluer
Vous pouvez même bien tout garder,
J'emporterai rien en enfer puisque j'vous aurais tout donné,
Quitte à perdre ma liberté j' préfère y' aller,
Si le paradis vous est offert,
Je veux pas vendre mon âme au Grand avatar,
Avec lui on peut pas s'arranger,
Puisque ici rien n'est négociable, mais vous n'aurez pas,
Non vous n'aurez pas,
Ma liberté de changer.
Ma liberté de changer.
Nous ne sommes pas tous des avatars de panurge.

Florent de Panurge


Réponse de la rédaction :

Bonjour Florent,
Merci pour votre chanson, mais ici on n'aime bien le politiquement correcte si vous voyez ce que nous voulons dire.
Bonsoir.
(Ps: Auras t-on une réduc' sur votre album? Et si on l'achète en gros?)


----------

Lettre n°3:

Bonjour,
Je tenais à protester contre la censure de vos propos que l'on a pu observer dans chacun des articles. Vous ne pouvez cacher la vérité aux Wiwilandais ! Ils ont le droit de savoir que c'est le gouvernement Wiwilandais qui complote contre les libertés individuelles !
Oui, on nous empêches de promouvoir nos mouvements idéologiques ! On nous empêche de prétendre à une paix avec la société !
Récemment nous nous sommes vu lapidés en public par ce que l'on avait tenté de pouvoir s'exprimer. Mais notre programme était infaillible, mais personne ne veut nous écouter ! La société se porterait mieux si c'était des gens responsables qui étaient au pouvoir.
Nous voulons pouvoir montrer notre corps en public !

signé Groupuscule des Exhibitionnistes d'Oblivions


Réponse de la rédaction :

Bonsoir,
Chers amis, tout d'abord j'espère que vous avez reçut la demande de licence de certains de nos rédacteurs.
Pour répondre plus précisemment à votre lettre, sachez que c'est un comportement qui vous vient directement de votre sous-moi, comme l'explique Frude. Ce besoin d'expression physique est l'inéluctabilité d'un renfermement sur soi. Il faut apprendre à se connaître avant de se faire connaître. L'impondéravilité immarcessible survint lorsque les pulsions primitives sont bafoués par un désir de non-visions des besoins.
Il faut savoir que s'exprimer ne passe pas forcément par l'image qu'ont les autres de vous, mais avant tout par le processus volontaire de classification des données gogologiques.
Pour finir sortez de chez vous, laissez vis pulsions at home. Et Banzaiii